Description de l'association

 Accueillir, héberger toute personne accompagnant un proche ou un parent hospitalisé en situation de difficultés, détresse morale, physique ou financière. Ce lieu d'accueil peut être également mis à disposition des personnes susceptibles de recevoir des soins lors d'hospitalisation en service ambulatoire, sans pouvoir regagner leur domicile, ainsi que des parents ayant un enfant en pédiatrie ou en néonatalogie.

Accueillir d'autres personnes ou familles éloignées dans le cadre d'un partenariat avec des associations ou d'autres organismes.

Le besoin d'accueillir, à Mont de Marsan, les familles éloignées venant visiter leurs proches à l'hôpital est apparu comme évident et nécessaire. Dans la région, seule la ville de Bordeaux possédait une structure d'accueil pour les familles d'hospitalisés.

Le projet de créer une structure d'accueil à Mont de Marsan est donc lancé : dans un premier temps, nous avons sollicité des familles d'accueil, mais l'hébergement chez l'habitant n'est pas l'idéal en terme d'autonomie : pas libres et peur de déranger. Ces familles d'accueils existent toujours.

Avec l'aide du Conseil Départemental, des pièces jaunes et du Lions club "pomme de pin", la Maison d'Accueil "les Bruyères" a ouvert ses portes en avril 2007. Deux appartements, loués à l'OPDHLM, situés à 800 m du centre hospitalier Layné (ancienne caserne Bosquet) peuvent accueillir jusqu'à 10 personnes.

.  . .

En 2015, l'association a accueilli une dizaine de personnes par mois, pour un total de 424 nuitées. Nous recevons des parents d'enfants hospitalisés, des parents de tous départements, tout particulièrement le nôtre, très vaste, souhaitant rendre visite à un proche malade, opéré ou décédé par accident ou maladie.

La proximité rassure la famille et le malade.

Une participation de 17 € est demandée par nuitée et comprend le petit-déjeuner. A disposition des familles : thé, café, etc ... avec la possibilité de faire ses repas. Nous pouvons également fournir des nécessaires de toilette pour les personnes n'ayant pas prévu l'hospitalisation.

14 bénévoles assurent une permanence téléphonique, toute l'année, de 7 h à 22 h.

Un accueil est assuré, mais également un accompagnement avec bienveillance, discrétion et écoute, car très souvent les personnes accueillies sont en grand désarroi devant une maladie ou un deuil survenus souvent brutalement. Il nous arrive même parfois d'aller chercher les personnes à la gare ou à l'hôpital.

Une solidarité et une entraide s'installe lorsque les familles cohabitent dans l'appartement.

Evènements :